TOPOS D'ESCALADE & COMMENTAIRES

Les guides de Sixt-Fer à Cheval c'est aussi la remise à jour pertinente de topos, avec les cotations et l'état de l'équipement fraichement revisités. Des commentaires et des conseils qui aident. Pour autant, ils ne remplacent en aucun cas les topos existants.

Le "Talon renversé" au col de Sagerou, Sixt-Fer à Cheval

Le topo de ce passage ancestral est donné à titre de curiosité et de mémoire. Cet itinéraire est actuellement fortement déconseillé. Son intérêt est purement historique. Il est le résultat des explorations des Guides de montagne de Sixt qui essaient de revisiter systématiquement tous les cheminements du massif. En savoir plus dans les News

Paroi du Dard au Fer à Cheval, Sixt - Haute Savoie

Au Fer à Cheval, il n'y a pas beaucoup d'endroits propices à l'escalade de qualité.
Pour autant, la Paroi du Dard au-dessus des pâturages du Boret, à quelques centaines de mètres seulement du refuge de la Vogealle, offre des escalades très particulières. Le cadre du Fer à Cheval y est tout simplement grandiose. Des îlots d'alpage bucolique y côtoient les plus effrayantes abîmes que la montagne puisse mettre bas!
Mais pas si repoussantes que ça finalement ces parois! Il faut savoir apprivoiser du regard les faciès baroques de ces hauts murs.  On y décèlera peut-être un cheminement possible, voir attractif si l'on met de côté nos standards éculés de rocher parfait.
Les voies y sont toujours exigeantes, avec des passages passablement engagés, imposés par le terrain ou par l'équipement laissé à demeure, toujours solide et plutôt de bon diamètre (goujons de 10 ou 12). Idem pour les relais et la ligne de rappel de Fortune Express, luxueusement pourvue de chaines inox.

Pour Stratyvarius et le Trésor, mieux vaut traverser "la Vraie Vire", le cirque de la Vogealette et redescendre à pied par le "Pas à l'ours".

Les guides de Sixt y font régulièrement des virées pour le plus grand plaisir de leurs élèves. Voilà les derniers commentaires.

"Un équipement réactualisé des lignes pourrait favoriser une salutaire fréquentation, rendant le rocher moins… poussiéreux et purgé de ses tares.
5-6 mètres entre les points n'est pas rare.
Il y a de vrais beaux passages de grimpe, et un vaste potentiel en attente.
De là à devenir un passage obligé de la grimpe en Haute Savoie il n'y a qu'un pas! Malgré les plus ou moins 2h. de marche d'approche…
Mais le refuge de la Vogealle est à deux pas, dans un cadre idyllique".

 

De gauche à droite:
- Statyvarius (300m) - 7b (6c oblig). Equipement en goujons presque complet, mais se munir d'une bonne poignée de cams petites à moyennes. Certains passages sont engagés, voir exposés. Pour grimpeurs calmes...
- Le Trésor de Balmat (250m) - 6c (6a+ oblig). Équipement partiel en goujons + un jeu de coinceurs complet, avec cams jusqu'au n°4. Ambiance Grande Voie, très typée et sérieuse. Une belle aventure. Ne pas se laisser "démonter" par L1, barrière psychologique à franchir.
- Pirate (210m en terminant par Fortune) - 6b/b+ (6a+ oblig). Entièrement équipé. Prendre éventuellement 2/3 cams petites à moyennes en appoint. Belle grimpe. Loin au-dessus des points quand c'est facile...
- Pinky (210m en terminant par Pirate + Fortune) - 6b. Presque exclusivement sur coinceurs pour sa superbe fissure connectant avec Pirate à la fin (départ identique d'ailleurs aussi - noms au pied...).
- Fortune Express (210m) - 6a et A0 (5c/6a oblig). Entièrement équipé. Prendre éventuellement 2/3 cams petites à moyennes en appoint. Très abordable si l'on sait grimper loin au-dessus des points et faire un peu d'artif (AO) pas si simple que ça... Préparer ses étriers.


Utilisez l'indispensable topo "Giffre-Risse-Foron" de G.Brenas & G.Brunot, à commander sur www.escalade-74.com

 

Les guides de Sixt-Fer à Cheval

Nouvelle Voie Piola à Barberine, Vallorcine - Haute Savoie.

Les grimpeurs cherchent toujours du nouveau terrain. Certains n'hésitent pas à défricher des pans entiers de paroi afin de révéler pour notre plus grand plaisir des lignes d'escalade inédites. C'est le cas pour cette nouvelle Voie Piola, à Barberine.
Voici un excellent topo en image, offert par notre collègue guide Hervé Thivierge sur son site www.grimpailler.com. Merci encore Hervé!

Cliquez 2 fois pour agrandir.

Cassis - "Et la mer profonde et bleue", à la calanques de l'Eissadon.

Encore une belle création de la cordée S.Gariglio-X.Legendre !

Approche - voir les topos des Calanques, secteur Eissadon.
+/-1h à 1h15 depuis le parking du col de la Gardiole que l'on atteint par la route du col de la Gineste, entre la faculté de Luminy à Marseille et Cassis.

Accès à la voie depuis le col entre "Aiguile de l'Eissadon" et "Aiguillle de La calanque", où l'on débouche en montant du sentier de la calanque de l'Oule.
C'est rapide, sans embêter les cordées qui montent et sans s'emmêler les cordes dans les buissons ou becquets… surtout par vent fort.

En arrivant à ce col, prendre une sente partant horizontalement à gauche dans la végétation, en aval de la crête du sommet (évident).
La sente rejoint celui-ci (grand pin).
- Ne pas descendre en rappel depuis le sommet-même (scellements et gros anneau métallique). Mais redescendre à peine une centaine de mètres de l'autre côte (côté Oule) pour effectuer un rappel de 50 m sur un pin à grosse branche horizontale, tout de suite visible d'en haut (anneaux de cordelette avec maillon).
- Au pied du rappel, suivre des traces raides vers la droite dans les buissons (en regardant la mer), pour rejoindre une bonne corde fixe après une cinquantaine de mètres. A sa base, un dernier rappel de 45 m jusqu'en bas, quelques mètres seulement au-dessus de l'eau. Spacieux.
- Attaquer vers la droite (en regardant la mer), pour rejoindre un petit éperon. Scellements de relais avec nom au départ, 1 scellement avant de traverser, et cordelette visible sur poignée en haut - 5b.
- Au-dessus, continuer à traverser vers un deuxième relais d'où l'on tire un petit rappel (15 m) pour atterrir sur une terrasse tout près de l'eau (baignade possible par mer calme). Le relais d'attaque sur broches est à gauche (en regardant la paroi cette fois-ci).

L1 - 5b (parfait pour se mettre dans le ton)
L2 - 6a (rocher splendide)
L3 - 5c
L4 (broches de droite) - 6a/6a+ (en dalle)
L5 - 6a+ (plus raide).

10 dégaines + relais, un ou deux anneaux. Auto-bloquants pour les rappels d'accès. Casque.
Compter 1h à 1h30 pour le retour au parking.

Wilfried

Aix en Provence - "La Commande" à la Sainte Victoire.

11 longueurs, 6b+ max (6a oblig). Équipement parfait en goujons.
A éviter par jour de grandes chaleurs, car c'est grosso modo orienté sud.
Premier bastion jusqu'à L3, à l'ombre le matin. L'ensemble est à l'ombre en fin d'après-midi.

La voie démarre à gauche du secteur des Dalles Grises (petites sente qui s"écarte un peu et revient vers la paroi, exactement sous l'attaque - plaquettes un peu dorée (pas d'erreur possible, il n'y a qu'une voie à ce jour).

Pour aller au secteur des Dalles Grises, voir le topo de la Sainte-Victoire, sinon c'est simple:
- depuis le Tholonet, roulez jusqu'au parking du refuge Cézanne.
- suivre d'abord la piste. On voit très bien le secteur des Dalles Grises à droite - zone la plus compacte à la base de la face.
L'itinéraire remonte le vague éperon qui fait suite au-dessus, légèrement désaxé à gauche.
- au bout de quelques minutes prendre à droite le sentier avec des marches en rondins (tracé rouge), qui s'oriente là où l'on veut aller.
- plus haut quand il change de direction (…vers le refuge Cézanne), continuer toujours  à droite pour prendre le tracé marron qui amène automatiquement au pied des Dalles grises. Une petite sente y mène en quelques minutes. 25 à 35 mn.

Matériel: 11 dégaines, 1 ou 2 sangles, casque, crème solaire, eau...
Échappatoires possible après L6 et L8.

L1 - 5c, 30m - rocher brisé. Bon relais sur promontoire.
L2 - 6a+ / 6b, 30m - en traversée sur excellent rocher. Fin, technique er soutenu. On est encore à froid. Relais suspendu sur marche.
L3 - 6a, 30m - un dièdre un peu retords qui donne accès à du moins raide. Relais confort.
L4 - 5c, 45m - splendide. Ensuite, petit marche en suivant qqs cairns mal en point. Passer un petit mur avec goujon + cordelette (3m, 5b - s'assurer!).
Suivre les traces qui montent à gauche au pied d'une nouvelle barre.

L5 - 6a+, 40m - départ tout en placements et sortie rapide sur la droite. La suite est plus simple. Grosse terrasse au pied d'une fissure.
L6 - 6a, 15m - plus athlétique sur bonnes prises. Relais sur un point.
Suit une vraie petite marche (qqs reliques de cairns) pour gagner le bastion au trainées blanchâtre, au-dessus de l'éperon à droite.

L7 - 6b / 6b+, 40m - petit bijou mêlant dalle technique, poussées sur les pieds et pas d'allonge pour finir sur poignées. Relais sur bonne marche.
L8 - 6a, 45m - très dalle lisse, mais avec jolies alvéoles et pas d'allonge. On se retrouve sur l'arête de l'éperon.
Mettre les baskets pour reposer les orteils, et gagner par une sente le mur final (5 minutes), à gauche de la brèche du prieuré où des têtes de touristes dépassent.

Ça redémarre au pied d'une dalle lisse et pas raide. Il y fait chaud (un peu cuvette...).
L9 - 5c, 30m - et pas si simple pour la première dalle… Bon relais vers la grotte.
L10 - 6a, 30m - splendide, raide et prisu à souhait. relais sous un arbre.
L11 - 6b / 6b+, 35m - magnifique. Le premier pas se négocie au mieux en se laissant traverser bas. La partie verticale est excellente et technique. La traversée en haut propose un crux pas si simple avec un pas de sortie qui demande de la détermination. Protection excellente de toute façon.
On débouche juste au-dessus du prieuré. +/- 5 heures pour la voie.

Descente
Rejoindre le chemin évident à gauche (tracé bleu), qui ramène au parking.
Se veiller à gauche les deux bifurcations possibles versant ouest (tracé rouge pour la première) - qui ramènent toutes deux sur le bon chemin du refuge Cézanne. 40 à 45 minutes.

Les guides

Vallée de Samoëns - "Ligne de Vie" à la Pointe du Tuet.

Habitant la vallée nous avons fait l'impasse sur les dalles familières du Latay et du Tuet (L1-L6). De même nous n'avons pas gravi les 3 dernières longueurs après la jonction d'avec la sortie des Copains d'abord.


La voie se terminerait en L24 (fin de la 1ère longueur en 4c après les deux belles longueurs raides du bastions - 6b et 5c/6a) que cela n'entacherait en rien la qualité du parcours. Tirer quelques mètres à gauche et sortir du rocher pour rejoindre la raide bande herbeuse qui rejoint naturellement la jonction avec Les Copains d'abord, puis la trace de descente.
N'ayant pas fait les 3 dernières longueurs, no comment...
Niveau minimum requis - être bien à l'aise dans le 6a+, avec capacité à s'engager un peu au-dessus des points, l'équipement ne ressemblant en rien à une échelle à perroquet !
Certaines longueurs sont franchement très belles, et toujours assez longues (corde de 50 m obligatoire). Avec 16 dégaines et 2 sangles pour les arbres ça le fait partout, même quand il y a plus de points, les dégaines nécessaires étant faciles à récupérer.
Les jonctions sont agréables, bien marquées et jamais longues; ne pas hésiter cependant à mettre les baskets pour reposer les pieds, même qqs minutes seulement.
Certaines plaques de rocher (puisque la voie est essentiellement une jonction de "plaques" et de "piliers") sont carrément noyées dans la verdure. Gaffe aux vipères, bien présentes.
Cotations un peu sèches dans le topo de la vallée. Remonter les 5b en 5c, et les 5c en 5c/6a voire 6a, etc...
En tous cas, félicitations aux auteurs pour l'énoooorme boulot. Tout simplement chapeau !
Le début de la descente est toujours très mal marquée, malgré qqs gros cairns. 

Horaires:

- départ à 6h45 depuis le haut de la dalle du Tuet (à 40/45 mn du parking des Allamands). 
- sortie à 16h à la brèche de jonction avec Les Copains d'abord, en L27. 
Soit un peu plus de 9h de R6 à R27.
Compter 11 à 13h pour l'ensemble de la voie, de A à Z. Et... y ajouter la descente qui prend normalement 1h à 1h30.

Wilfried Colonna

Aix en Provence. "Demaindebeurre ou Aboradul" à la Sainte Victoire.

Demain de beurre-Aboradul, de son vrai nom...

Ouvert en 1977 par N.Broche, B.Gorgeon et JF.Gras

Rocher excellent, escalade très variée et bien protégée - TD. 180m.

 

En voici les cotations réactualisées.

L1: 6a+ soutenu (dalle), 50m. Relais intermédiaire possible à 15m.

L2: 6b & 5c (dalle et dièdre), 40m.

...un peu de marche (+/- 150m)

L3: 5b (dalle toboggan), 35m.

...un peu de marche (+/- 40m)

L4: 7a ou Ao et 6a+ (court mur + vraie fissure!), 30m.

L5: 6b (technique...), 50m.

Descente en rappels (X5), mais possible à pied.

Corde de 50m, 14 dégaines + relais, casque (très conseillé).

Approche par le chemin de l'Ermitage à Saint-Ser - 45 mn depuis le parking.

 

Wilfried & Robert Mandin

Les Calanques. L'Occidentale en face Nord des Goudes.

Belle escalade en très bon et beau rocher (non patiné...) en face Nord du Rocher des Goudes au-dessus du port de Callelongue! C'est une ancienne voie (1940) réabilitée par un équipement moderne en scellements. Bien soutenue, aérienne et très homogène dans la difficulté, elle culmine à 6b max pour la dernière longueur (L4). Le reste est en 5c et 6a. ET c'est...à l'ombre!

Wilfried & Robert

Gorges du Verdon.

Les Gorges du Verdon sont un haut lieu de l'escalade mondiale.
On comprend pourquoi: grand vide sur la rivière tout en bas, rocher gris excellent sciselé par le Bon Dieu pour le grimpeur, escalade toujours raide, physique et gratifiante, et le plus souvent... le beau temps! 

Les guides de Sixt-Fer à Cheval

Verdon. Dent d'Aïre, falaise de l'Escalès - secteur Hellena.

On y trouve trois voies récentes - Martina (?), Hellena (6c) et Maria (6b). Que des noms de nanas...

La première vient juste d'être terminée... Elles font chacune trois longueurs et on y accède en 2 rappels (45 & 30). L'équipement y est nickel, sauf pour un curieux R1 dans Maria (6a+, 6a+, 6b), installé en pleine plaque scellée... Utilisez plutôt les points autour.

Accès à moins de 400m du parking de la Dent d'Aïre en amont sur la route (cairn). Petite sente de 40m maximum de long.

Verdon. Galetas - secteur Zidane & Fièvre résurectionnelle.

Adieu Zidane est une archi classique en 6a, et pour cause! Accès directe en rappel, rocher excellent, du vide, pas trop longue... Sa belle traversée en L4 (6a) en a étonné plus d'un. Comme son deuxième rappel en fil d'araignée sur 45 mètres... 

Ces rappels permettent aussi l'accès à une voie plus à droite, plus récente, Fièvre résurectionnelle. Elle est courte - 4 longueurs, dont la dernière, très facile, ramène sous le parking. Encore un peu sale pour cause de discrétion, elle mérite surtout une visite pour sa 2ème longueur où un petit bombé fissuré en 6a+ vous forcera à sortir les mains des poches!

L1-5c, L2-6a/6a+, L3-6a, L4-3c.

Verdon. La Colle de l'Olivier - Laïspitée Positive.

La Laïspitée Positive est une superbe voie - hautement recommandable à ce niveau! Et qui plus est dans un coin tranquille et idyllique.

Six très belles longueurs, dont cinq en vrai 6a+ (court en L2), et la dernière en 5b. Equipement abondant parfait.

* Approche 20 mn depuis le parking de La Colle de l'Olivier, bien décrite dans les divers topos. Pas d'erreur possible.

* Retour depuis le sommet du pilier vers le parking, en quelques 15 minutes seulement par une vague sente cairnée.

Verdon. Falaise de l'Eycharme - Free Tibet.

Une relativement vieille voie, cette Free Tibet, "réactivée" pour les offres actuelles dans le 6a. C'est 6 longueurs pas vraiment raides pour du 6a/6a+ maximum (sur une demi-longueur seulement, mais avec un surplomb à la fin), le reste entre le 5c et le 6a cool.

Excellent équipement dans les standarts de ces années-là, c-à-d pas si rapproché que ça... Mais jamais dangereux. L1, par contre, est en vraiment mauvais rocher - regarder où l'on pose les mains et les pieds...

Pour le reste le caillou est excellent!

* Approche par le bas (mieux qu'en rappel...): descente du Sentier Martel depuis le chalet CAF de la Maline. Après le troisième escalier métallique, passer deux épingles et 20 mètres avant la troisième, monter et longer les parois (cairns pour mauvaise sente) pour rejoindre la partie gauche du pilier de la deuxième falaise, là où la sente vient mourir (+/-30mn).

* Retour pour attraper la route au-dessus qui revient au Chalet de la Maline. Bien compter 20 mn dans la pampa + 10 mn sur la route.

Wilfried

Corse - escalade-alpinisme. LE "topo" de la face Sud de la Punta Cuccula. 25 aout 2014.

Retour sur une des belles escalades effectuée l'année dernière en Corse. Nous y sommes repassés, et cette photo permet de mieux comprendre l'itinéraire (cliquez sur l'image) - un seul pas de 5c pour 350 mètres de 3 et 4 maximum.

Aucun matériel en place. 1h30 d'approche depuis le Pont de Pompeani dans la forêt d'Aïtone, au col de Vergio. Un must à ce niveau. Ouvert par des grimpeurs autrichiens, aux côtés de deux ou trois autres voies.

Rocher de rêve!

Wilfried Colonna